Langue active :FR

  • Imprimer

Un patrimoine naturel et paysager insoupçonné sur le Mont Saint-Quentin

Savez-vous pourquoi le Mont Saint-Quentin s’appelle ainsi ?

Le Mont Saint-Quentin tient son nom du Saint martyr chrétien Quentin, originaire de Rome, qui s’était rendu en Gaule vers la seconde moitié du IIIᵉ siècle pour l’évangéliser.

Il fut arrêté et persécuté par le préfet Rictiovarus, venu de Trèves. Celui-ci finit par le décapiter et le jeter dans les marais de la ville d’Augusta Viromanduorum, qui prit par la suite le nom de Saint-Quentin, dans l’Aisne.

Le saint martyr est vénéré à Metz depuis le transfert de ses reliques par Drogon, fils de Charlemagne et quarantième évêque de Metz au IXᵉ siècle. En effet, Drogon fut appelé à Saint-Quentin en Vermandois pour y consacrer l’église construite par son frère, l’abbé Hugues, dont la crypte renfermait le corps du martyr. Cette cérémonie eut lieu le 25 octobre 825. Drogon revint à Metz avec quelques dents et cheveux de Quentin, et les clous utilisés pour son supplice. Il choisit de placer les reliques dans un oratoire au sommet du Tignimont, qui prit par la suite le nom de Mont Saint-Quentin.

Pour ajouter de l’importance à l’église de Saint-Quentin, Drogon décida qu’elle servirait de centre à la paroisse formée des quatre villages de Sigeium (Scy) Castellum (Chazelle), Papoli Villa (Plappeville) et Longavilla (Longeville-lès-Metz), alors entièrement peuplés de vignerons.

Dernière mise à jour le 19.11.2021

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?